Frank Martin – Messe pour double choeur (projet de choeur avec 2 concerts)

Semaine 1B,  19 – 25 juillet 2020
Projet de choeur avec Maarten Ophiel van Leer

 

« La musique, le mot que nous utilisons dans notre langue de tous les jours, n’est rien de moins que l’image de notre bien-aimé. C’est parce que la musique est l’image de notre bien-aimé que nous aimons la musique. »

– Hazrat Inayat Khan

Le compositeur suisse Frank Martin (Genève 1890 – Naarden 1974) a écrit sa messe pour double choeur en 1922 et 1926. Il a écrit: „Je la voyais comme une chose entre Dieu et moi. Pendant quarante ans, elle dut attendre sa première représentation. Comme beaucoup d’autres musiciens, ce qui m’a attiré à la messe, c’est d’abord le texte, mais aussi cette forme, admirable en elle-même, tant sur le plan esthétique que psychologique. J’avais alors 32 ans.“

Frank Martin poursuit la tradition du double choeur vénitien avec deux groupes de chanteurs placés spatial séparé, chaque groupe exprimant le texte dans une texture rythmique et harmonique riche. Le double choeur permet de créer de merveilleux effets d’impulsion et de réponse, d’expression et de réflexion.

Depuis sa première représentation en 1963, Martin’s Mass est devenu l’une de ses œuvres les plus chantées et est largement considéré comme l’une des principales œuvres chorales a-capella du XXe siècle. Dans les différents mouvements, la musique capte l’impulsion et l’émotion des textes anciens dans leur essence et leur manière si profondément embrassante qu’un langage universel de l’homme et de son lien avec le divin est entendu et expérimenté. Cette est encore plus vrai pour les chanteurs!

Nous vous invitons à vous immerger dans cette musique merveilleuse. L’expérience de la chorale et la volonté de se préparer de manière indépendante à la partition sont des conditions préalables à la participation. À cette fin, un site Web contenant les enregistrements de toutes les parties de chœur sera mis à disposition.

Vers la fin de la semaine, 2 concerts sont prévus le soir du 24 juillet 2020 dans la belle église d’Olivone et l’après-midi du 25 juillet à Mendrisio, dans le sud du Tessin.

Maarten Ophiel van Leer

a étudié la direction de choeur et d’orchestre et la musique d’école en Hollande. Au cours des 35 dernières années, il a dirigé d’importantes œuvres pour chorales et oratorios de toutes les époques et s’intéresse à la musique, à la voix et à la méditation depuis de nombreuses années. Dans les camps d’alpage de l’institut de zénith, Ophiel a aidé son fondateur, Pir Vilayat Inayat Khan, à diriger des activités musicales depuis la fin des années 70 et continue de le faire. Il dirige des chorales dans la région de Francfort et enseigne la musique à l’école Steiner à Wiesbaden.

L’effet de la musique sur l’être humain l’a toujours fasciné. Il a développé des concepts pour des séminaires dans lesquels, en plus du chant choral, l’improvisation, la méditation et le chant harmonique sont intégrés.

En tant que cofondateur de l’association « Musique pour la paix et la compréhension mutuelle » (music-for-peace.net), Ophiel dirige des concerts pour la paix avec la Messe en si mineur de Bach dans divers pays européens et jusqu’en Terre Sainte.